Auguste Escoffier – Portrait –

12 février 2017, il y a 82 ans aujourd’hui….

Le « roi des cuisiniers » et « cuisiniers des rois » Quoi de plus normal que de commencer mon blog par Auguste Escoffier.
Né le 28 octobre 1846 à Villeneuve Loubet (Alpes Maritimes) Auguste Escoffier, à modernisé et codifié notre cuisine d’aujourd’hui.
Fils de forgeron, Auguste Escoffier, n’en reste pas moins l’arrière petit-fils d’une grand mère Cordon Bleu et de 3 de ses oncles et tantes travaillant dans la restauration. Un avenir quelque peu tracé…..
A l’age de 13 ans, alors qu’il se voyait sculpteur, Auguste Escoffier est placé en apprentissage dans l’un des restaurant de ses oncles, y apprend la cuisine, les achats et le service en salle.

1963, le cercle Masséna comme premier aide puis il devient chef au Restaurant des frères Provençaux pour une saison avant d’intégrer la cuisine du restaurant Chez Philippe en 1864 chez qui, l’opéra d’Offenbach lui inspira la célèbre dessert à base de poire, la Belle Hélène.

Raconter l’histoire d’Auguste Escoffier c’est également sa collaboration avec César Ritz, au Grand Hôtel en passant par le Savoy à Londres dont il fut de Chef de cuisine en 1890. Le Prince de Galle, futur Edouard VII lui aurait refusé qu’il lui soir dédié ses fameuses crêpes au profit de sa bien aimée, et naquit Les crêpes Suzette….

De création en création, Auguste Escoffier n’en finissait pas d’éblouir par son talent et son génie culinaire, en 1893, il dédie à la cantatrice, Nellie Melba alors célèbre, qui avait triomphé dans Lohengrin de Richard Wagner un dessert composé de pêche.

Auguste Escoffier, était bien bien plus qu’un grand cuisinier, il était, il est et restera notre père spirituel, notre guide, celui à fait de nos cuisines ce qu’elles sont aujourd’hui.
Au delà de ses recettes, Auguste Escoffier à su moderniser la gastronomie d’aujourd’hui et si les brigades sont en place dans bons nombres d’établissements, nous le devons à Mr Escoffier, qui à cherché à rationaliser les tâches au sein d’une équipe et à surtout il à influencer les générations de cuisiniers à venir et en veillant à ce que l’image du cuisinier soit à la hauteur de la gastronomie française (propre, méticuleux, non buveur, non fumeur, ne criant pas)

Le chef le plus célèbre de son temps à également été le premier à être décoré de la Légion d’honneur.

C’est donc grâce à ce Grand Homme que la cuisine française d’aujourd’hui est là.
Auguste Escoffier s’est éteint à Monté Carlo, le 12 février 1935 à l’âge de 88 ans, il y a 82 ans aujourd’hui.

Laurent PAGES

http://www.conseilsrestaurant.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s